NOUVEAU: La Brasserie Royale de Laeken à Bruxelles

RoyaleLaeken01

RoyaleLaeken02

RoyaleLaeken03

RoyaleLaeken04

RoyaleLaeken05

RoyaleLaeken06

RoyaleLaeken07

RoyaleLaeken08

RoyaleLaeken09

RoyaleLaeken10

RoyaleLaeken11

RoyaleLaeken12

RoyaleLaeken13

RoyaleLaeken14

RoyaleLaeken15

RoyaleLaeken16

RoyaleLaeken17

RoyaleLaeken18

RoyaleLaeken19

RoyaleLaeken20

RoyaleLaeken21

RoyaleLaeken22

Publicités

10 commentaires sur “NOUVEAU: La Brasserie Royale de Laeken à Bruxelles

  1. …awel, voilà une superbe présentation, complète, d’une seule vue de « clic » on découvre un truc, pour ma part , totalement inconnu, beau travail documentaire, in iene woord « C’est plus fort que midable » traduit en Brusseleir dans « Tinitin et les Bijoux de la Castafiore »… »Das iet dan een heittekeis » Ja, çà, tu peux le vérifier, zeine, l’e Brusseleir exilé au pays des « Oufti », paroles d’un brusseleir exilé au Sénégal…

    J'aime

  2. J’ai encore beaucoup de trucs comme ça dans ma documentation … mais pas toujours le temps de les mettre « en forme ».
    En tous les cas, merci pour tes encouragements et à bientôt.

    J'aime

  3. eh bien, c’est encore une découverte pour moi, je ne connaissais pas du tout !
    c’est un monde de découvertes, chez toi
    bonne journée
    a bientot

    J'aime

  4. och îre, fieu. Toi aussi, t’es un ket exilé chez les lidjeux ? Ca me fait penser à une replique de Bossemans et Coppenolle : « Avez vous Toréaline » ? (A’s vé où l’toré à lîtch) . Le hettekees ? mô non, hein, fieu, du « Schepkees » ( comme à Schep-daal, et son Lambik ) .

    J'aime

  5. En effet, Bethy ce mot désigne deux choses fort différentes:
    1) terrain marécageux -> le nom de plusieurs villes: Ruisbroek, Melsbroek, … et (Broek)Bruxelles.
    2) culotte, pantalon: lorsqu’ on l’utilise dans cette acception, ce mot est souvent combiné pour préciser de quelle sorte de vêtement il s’agit: korte broek (shorts); trainingsbroek; onderbroek (slip, culotte); …
    A bientôt. Cordialement.

    J'aime

  6. Merci pour cette belle présentation bien documentée. Vous avez fait un beau travail d’historien et sauvez de l’oubli un chapitre brassicole de Bruxelles.
    Le fondateur de la Brasserie Royalaeken était mon grand-père. Il avait deux fils, l’un Guy, mon papa et l’autre Raymond. Mon père qui était ambassadeur de Belgique à Moscou est décédé aux USA en 1943 et Raymond qui dirigeait la brasserie, en 1945. Raymond était célibataire sans enfants et ce sont donc mes deux soeurs et moi qui étions mineurs qui étions les héritiers mais bien incapables de diriger une brasserie. Finalement il a été décidé de vendre et c’est Caulier (Mme Dupont) qui nous a racheté en 1956.
    Nous brassions des bières de qualité et avions fait preuve d’innovation. Il est réconfortant de voir qu’aujourd’hui il y a une reprise d’activités brassicoles dans notre pays qui perpétue le savoir faire des générations précédentes.
    Bien à vous

    J'aime

  7. Merci pour votre commentaire élogieux ainsi que pour les informations fournies.
    Si vous le souhaitez, je peux vous fournir la dernière version « pdf » du document dont sont extraites les pages ci-dessus.
    Dans ce cas, veuillez me transmettre votre adresse email (voir bouton « ME CONTACTER » en haut à gauche) et je me ferai un plaisir de vous l’envoyer.
    Cordialement.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.